Petits Sablés Croquants aux Noix & Châtaigne

Aujourd’hui, je vous propose de jolis petits sablés croquants, au goût surprenant mais dans le sens très positif du terme !
Intensément parfumés, ils révèlent des saveurs très typées dès la première bouchée. Avis aux amateurs de noix et de châtaigne, ces biscuits devraient faire frétiller vos papilles 😉
La puissance aromatique de la noix se mêle merveilleusement bien à la douceur sucrée, plus subtile, de la châtaigne. On obtient un parfum bien caractéristique et hautement savoureux. Très gourmand et plutôt addictif je l’avoue !
Et que seraient ces biscuits sans une délicate note de vanille en fond ? Cette poudre magique, à l’arôme suave et envoûtant, sublime parfaitement la noix et la châtaigne.
Avec leur petit côté rustique, ces sablés dégagent un vrai parfum d’authenticité, tout en offrant un goût fin et délicat.
Parfaits à déguster avec une boisson chaude lors des après-midis trop froids de l’automne et de l’hiver …
Voilà une délicieuse petite pause gourmande qui saura sans aucun doute réchauffer vos coeurs 🙂

~

Pour une vingtaine de petits sablés :

. Farine de noix / 25g
. Cerneaux de noix / 25g
. Farine de châtaigne / 50g
. Farine de pois chiches / 25g
. Sucre de canne complet / 50g
. Huile de tournesol désodorisée / 20g
. Huile de coco vierge / 20g
. Vanille en poudre / 1 demi càc rase
. Pincée de sel
. Eau froide / 1 càs + 1 càc

Topping :
. Quelques cerneaux de noix
. Quelques flocons de châtaigne toastés (tout prêts)

~

. Préchauffez votre four à 180° (th. 6).
. Recouvrez une plaque de cuisson d’une feuille de papier sulfurisé.
. Commencez par verser les cerneaux de noix dans votre robot mixeur et mixez jusqu’à obtenir une poudre assez fine. Attention à ne pas mixer trop longtemps pour ne pas obtenir une crème de noix, ça peut aller assez vite selon la puissance de votre appareil ! Grattez les parois du robot de temps en temps si nécessaire.
. Versez la poudre de noix dans un saladier. Ajoutez les farines, le sucre, la vanille et le sel. Mélangez le tout avec une cuillère ou fourchette.
. Creusez un puits au centre et ajoutez-y l’huile de tournesol et l’huile de coco. L’huile de coco doit être bien molle et souple mais pas complètement liquide. Commencez maintenant à travailler la pâte à la main, d’abord du bout des doigts puis en y allant petit à petit à pleines mains. Mélangez bien, jusqu’à ce que vous obteniez une pâte qui fait de gros grumeaux.
. A ce stade-là,  la pâte est toujours très sableuse et trop sèche, c’est tout à fait normal. Pour assouplir le tout, ajoutez la cuillère à soupe + la cuillère à café d’eau et continuez à travailler la pâte. Pétrissez à pleines mains, jusqu’à ce que vous puissiez former une belle boule de pâte. La consistance doit être bien souple mais rester légèrement friable et ne surtout pas devenir collante, sinon c’est qu’il y a trop de liquide… En principe, si vous respectez soigneusement les ingrédients et les proportions indiquées, vous devriez obtenir la consistance parfaite.
. Farinez un plan de travail et posez la boule de pâte dessus. Commencez par l’aplatir en appuyant dessus avec vos mains, puis étalez-la au rouleau à pâtisserie. La pâte est fragile et peut avoir tendance à se désagréger un peu. C’est tout à fait normal. Le rouleau à pâtisserie ayant tendance à casser la pâte, je vous conseille d’alterner avec l’aplatissage à la main. Étalez ainsi la pâte jusqu’à obtenir une épaisseur de 5 millimètres environ. Dès que la pâte se désagrège un peu, recollez les morceaux entre eux en appuyant fermement, de manière à la recompacter. En principe, le réflexe vient tout seul au fur et à mesure 😉
. Une fois la pâte étalée, découpez-en des morceaux à l’aide d’un emporte-pièce puis disposez-les sur la plaque recouverte de papier cuisson.
. Avec les chutes qu’il vous reste à la fin, formez une nouvelle boule de pâte, étalez-la à nouveau et redécoupez des morceaux à l’intérieur. Répétez l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus une seule miette de pâte.
. Pour finir, ajoutez un cerneau de noix sur la moitié d’entre eux, et des flocons de châtaigne sur l’autre moitié. Appuyez légèrement dessus, juste assez pour les faire adhérer à la pâte, en y allant délicatement pour ne pas casser les biscuits.
. Enfournez pour 10 à 12 minutes, selon votre four et l’épaisseur de vos biscuits. Ne les faites pas trop cuire, laissez-leur simplement le temps de prendre une belle couleur dorée.
. A la sortie du four, transférez-les rapidement sur une grille pour les laisser durcir à l’air libre.
. Et régalez-vous ! Ces biscuits sont absolument délicieux le jour-même mais ils se conserveront très bien durant quelques jours dans une boîte en fer, ils perdront seulement un peu de leur croquant.
Raison de plus pour tous les faire disparaitre dans la journée non ? 😉

Plus pratique, téléchargez la fiche recette !


Une personne optimiste ne refuse pas de voir le côté négatif des choses ; Elle refuse de s’attarder dessus

Winston Churchill

à découvrir également

Un commentaire ? :)