Clafoutis aux Cerises, Amandes & Fève Tonka

Un délice de dessert, à réaliser sans modération à la période des cerises ! 🍒 La saison est si courte, il serait dommage de ne pas profiter de ces petites merveilles de la nature.
Délicieusement fruités, tout en douceur et légèreté, mais en même temps tellement gourmands… Voilà comment je pourrais résumer ces clafoutis. 
🌸
Forcément, la rencontre de la cerise et de l’amande, c’est presque une évidence, ces deux-là sont faites pour s’entendre. Mais alors, lorsqu’on y ajoute l’arôme incroyable de la fève Tonka, avec ses notes puissantes d’amande amère, de vanille et de caramel…
😱 C’est juste divin ! Une association suave et envoûtante, qui charme instantanément les papilles. 💖
La texture est comme je l’aime pour un clafoutis : ni trop sèche, ni trop humide. Légère, moelleuse mais pas pâteuse, quelque part entre le flan et le gâteau fondant. Avec les cerises, juteuses à souhait, et quelques éclats croquants d’amandes, un bonheur… 
🌈
En plus, le clafoutis, c’est vraiment le dessert ultra-simple et rapide à réaliser par excellence ! 🐤 Surtout si, comme moi, vous choisissez de laisser vos cerises toutes entières, avec leur queue et leur noyau… 🌱 C’est certes un peu moins pratique à la dégustation, mais si joli à la présentation. Je trouve les cerises tellement mignonnes comme ça, avec leurs grandes tiges perchées sur la tête ! Non ? 👼

~

Pour 4 clafoutis individuels :

. Cerises / 400g (poids avec noyaux)
. Lait Riz-Amande* / 250ml
. Poudre d’amande blanche / 50g
. Farine de riz semi-complète / 50g
. Purée d’amande complète / 30g
. Sucre de canne complet / 25g
. Fève Tonka (râpée) / 1 demi-càc
. Petite pincée de sel

+ Topping :
. Quelques amandes émondées

* J’utilise le lait Riz-Amande soit de chez Markal, soit de chez The Bridge.

~

. Préchauffez le four à 180°C (th.6).
. Commencez par laver les cerises. Laissez-les s’égoutter quelques instants.
. Répartissez les cerises dans des ramequins ou petits plats à four individuels. Si vous préférez, vous pouvez tout à fait faire un clafoutis à partager, dans un plat à four plus grand.
Pour ma part, j’ai choisi de laisser les cerises dans leur intégralité, sans retirer les queues ni les noyaux. C’est surtout pour des raisons esthétiques car je trouve ça plus joli – mais c’est aussi un gain de temps de préparation ! Même si c’est un peu moins pratique à la dégustation je l’avoue… Mais recracher les noyaux, c’est aussi ça qui fait tout le charme du clafoutis, non ? 😉
Je pense même qu’il est préférable de ne pas dénoyauter les cerises pour que leur jus ne détrempe pas trop la pâte à la cuisson. D’ailleurs, la légende dit que le clafoutis est meilleur en laissant les noyaux !
Par contre, si vous servez ces clafoutis à de jeunes enfants, il faut bien sûr retirer les noyaux pour éviter qu’ils ne les avalent de travers.

. Râpez une fève Tonka pour obtenir l’équivalent d’une demi-cuillère à café de poudre.
. Dans un saladier, commencez par mélanger tous les ingrédients secs : poudre d’amande, farine de riz, sucre, fève Tonka et sel.
. Dans un grand bol, mélangez vivement le lait végétal et la purée d’amande, avec un fouet. Il faut que la purée d’amande soit totalement diluée dans le lait pour obtenir un liquide bien homogène.
. Versez cette préparation liquide dans le saladier, par-dessus le mélange sec.
. Fouettez vivement le tout (au fouet), jusqu’à obtenir une pâte parfaitement homogène, sans grumeaux. La pâte est assez liquide (proche d’une pâte à crêpes), c’est tout à fait normal.
. Versez cette préparation dans les plats/ramequins, par-dessus les cerises.
. Pour la touche finale, concassez quelques amandes émondées et répartissez-les sur le dessus.
. Enfournez pour une trentaine de minutes environ, le temps que les clafoutis soient tout dorés et que les cerises libèrent leur jus qui caramélise à la cuisson… Le temps de cuisson peut varier selon la profondeur de vos plats et la puissance de votre four.
. Laissez tiédir vos clafoutis pendant une heure minimum avant de servir, c’est là qu’ils sont le meilleur ! Encore trop chauds, les saveurs n’ont pas eu le temps de bien se développer et la consistance est plus pâteuse, un peu moins agréable à mon goût.
. Régalez-vous ! 🙂


Nous ne rions pas parce que nous sommes heureux, mais nous sommes heureux parce que nous rions.

Dr Matan Kataria

à découvrir également

Un commentaire ? :)